I

iaigoux (adj.)

insipide, aqueux (fruits).

iaigue (n.f.)

eau.

tomba de l’iaigue :

euphémisme pour pisser : " Ou z’é na tomba de l’iaigue. "  ("Il est allé pisser.")

iaille (n.f.)

nom donné aussi bien aux divers carex qu’à l’iris sauvage.
[Cf glais, glaïeul et la forme des feuilles]

ian (n.m.)

lien.

ïeindre (n.f.)

lente (œuf de pou).

iéna (v.)

glaner.

iène (n.f.)

glane.

iénon (n.m.)

petite poignée d’épis glanés.

iéza (v.)

détaler follement. Se disait surtout des vaches affolées par les mouches et les taons, en période d’orage.

ifa (v.)

pousser des clameurs de joie à l’occasion d’un cortège de noces, d’une fête.
On criait " iii-fou-fou! "

iorte ou liorte ou riorte (n.f.)

= hart. Branche souple tordue servant à attacher un fagot.